CÉRÉMONIES DU 19 MARS 

1962-2022, 60 ans nous séparent de la signature des accords d'Evian du 18 mars 1962, puis du cessez le feu intervenu le 19 mars à midi.
Ces accords ont marqué la fin de la guerre d'Algérie, même si certains soldats y sont restés jusqu'en juin 1964.
Les membres coadoutais affiliés à la Fédération Nationale des Anciens Combattants d'Algérie, Maroc et Tunisie ont rejoint, comme ceux d'autres communes, le Comité FNACA de Bourbriac.
Ce 19 mars 2022, après l'allocution du Maire, un dépôt de gerbe a eu lieu place du 19 mars 1962 à Coadout, puis les drapeaux se sont inclinés devant la plaque commémorative que chacun connaît..
La cérémonie s'est poursuivie à Bourbriac où une messe a été célébrée. Les drapeaux se sont de nouveau inclinés.
L'assemblée s'est ensuite rendue au monument aux morts pour un dépôt de gerbe suivi d'une remise de médailles.

 

CEREMONIES DU 11 NOVEMBRE 2021

CEREMONIE DU 11 NOVEMBRE 2021  - DEROULEMENT

Les cérémonies du 11 novembre 2021 ont une fois encore été plus sobres que par le passé.
Après un rassemblement place de la mairie, le cortège s'est dirigé, drapeaux en tête, vers notre église pour un temps de mémoire et une prière pour la paix.
L'assistance s'est ensuite déplacée vers le monument aux morts pour un dépôt de gerbe. Les coadoutais qui ont donné leur vie pour leur patrie ont été cités, un par un, que ce soit pour le conflit de la "Grande Guerre" ou de 39-45 (une pensée pour les proches qui nous ont quittés et qui faisaient partie du maquis de Coat Mallouen).
La commune n'a pas perdu de ses enfants lors des conflits d’Indochine, du Maghreb ni sur les théâtres d'opérations extérieurs depuis la dernière guerre mondiale.
Il n'en demeure pas moins que nombreux ont été ceux qui ont passé de longs moments, souvent difficiles, loin de leurs racines dans l'insécurité qui régnait en Afrique du nord.
Un déplacement vers notre "tombe du Soldat Inconnu" s'en est suivi.
Puis est venu le moment de remonter place du 19 mars 1962 pour un hommage aux anciens combattants  d'Algérie -Maroc-Tunisie.
Pour clôturer ces cérémonies, un vin d'honneur (jauge limitée) a été servi à la salle polyvalente.
Si la convivialité a prédominé pendant ce temps d'échange, l'esprit de fête n'a pas été au rendez-vous comme il l'était lors du repas qui réunissait nos anciens avant la pandémie. 

 

LE BLEUET DE FRANCE